Améliorer les niveaux de littératie chez les Canadiens autochtones (2008)

Carnet du savoir - 4 septembre 2008

Des données laissaient entendre qu’un grand nombre d’Autochtones en âge de travailler présentaient des niveaux de littératie insuffisants. Ceci a donné lieu à l’amélioration des pratiques d’alphabétisation.

En 2003, des Canadiens ont participé à l’Enquête internationale sur l’alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA). Les résultats étaient classés sur une échelle à cinq niveaux, dont le niveau 3 qui est le niveau requis. Chez les Autochtones, le pourcentage n’atteignant pas ce seuil est près de la moitié. Différentes approches permettent de favoriser l’acquisition de solides compétences en littératie chez ce groupe de personnes. Par exemple, l’engagement des parents autochtones en milieu scolaire, la mise en place d’un climat scolaire favorable, ou la sensibilisation aux approches autochtones de l’apprentissage augmentent les chances de réussite des étudiants autochtones.

Il faut rappeler que l’EIACA n’est menée qu’en anglais et en français seulement; elle n’était pas disponible en langue autochtone. Tandis que les systèmes d’éducation de partout au pays s’efforcent de répondre aux besoins des étudiants autochtones, de nombreux groupes autochtones ont exprimé le désir de créer leurs propres mesures d’évolution et de réussite en matière d’apprentissage et d’éducation.

Voir ressource
Ajouté: 
2012-04-17
Citation APA
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA). Améliorer les niveaux de littératie chez les Canadiens autochtones 2008. Web. 29 May. 2022 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/carnet_savoir/ameliorer_niveaux_literatie/ameliorer_niveaux_literatie.pdf>
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA) (2008). Améliorer les niveaux de littératie chez les Canadiens autochtones. Récupérer May 29, 2022, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/carnet_savoir/ameliorer_niveaux_literatie/ameliorer_niveaux_literatie.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian