À quoi bon réfléchir quand on a le préjugé? (2008)

Le Monde alphabétique, no 19, hiver 2008

Ce document est hébergé sur le serveur du Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF).

L’auteur utilise un brin d’humour et la psychologie inversée pour sensibiliser les gens face aux préjugés. Les jugements de valeur ont la vie facile, car ils rencontrent rarement des obstacles sur leur chemin. Ils peuvent détruire la crédibilité des uns et attaquer la dignité des autres. Même s’ils passent souvent inaperçus, ils n’en exercent pas moins une influence capitale sur nos vies.

Une définition humoristique est donnée de l’autre, ou la victime mise à l’écart : celui que tout le monde connaît mais à qui personne n’a jamais parlé

Voir ressource
Ajouté: 
2012-04-18
Citation APA
Patrice Rocheleau. À quoi bon réfléchir quand on a le préjugé? 2008. Web. 21 Jan. 2022 <http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma19/ma19r.pdf>
Patrice Rocheleau (2008). À quoi bon réfléchir quand on a le préjugé?. Récupérer January 21, 2022, de http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma19/ma19r.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian