Le droit de comprendre (2005)

Le Monde alphabétique, no 17, printemps 2005

Ce document est hébergé sur le serveur du Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF).

La présente rubrique «Flash sur les pratiques» discute de la simplification des écrits. L'auteure demande s'il faut adapter les écrits destinés à de faibles lecteurs. Pour certains, user d'un langage simplifié garantit la compréhension du message. Pour d'autres, cela tient les personnes peu alphabétisées à l'écart du discours et de l'action.

Écrire simplement devient économique, car cela diminue les demandes d'explication et les questions, les plaintes et les retards. De plus, les services à la clientèle sont moins achalandés et les frais de correction sont réduits. Des recherches menées sur la communication simple et la rédaction administrative ont donné naissance à un mouvement en faveur d'un nouveau droit : celui de comprendre.

Les techniques d'écriture simple touchent l'organisation du message, son contenu, le choix du vocabulaire, le style et la présentation, sans oublier l'étape de validation du texte. Un exemple de texte simplifié est inclus, de la version originale à la version modifiée.

Voir ressource
Auteurs: 
Ajouté: 
2012-07-23
Citation APA
Clode Lamarre. Le droit de comprendre 2005. Web. 5 Dec. 2022 <http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma17/ma17b.pdf>
Clode Lamarre (2005). Le droit de comprendre. Récupérer December 5, 2022, de http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma17/ma17b.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian