Pourquoi les adultes peu alphabétisés hésitent-ils à suivre des formations? (2005)

Le Monde alphabétique, no 17, printemps 2005

Ce document est hébergé sur le serveur du Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF).

Dans la rubrique «Échos et réflexions», on souligne que personne ne souhaite retourner à l'école si l'expérience a été jalonnée d'échecs. Les questions se posent : est-il possible de s'instruire à l'âge adulte sans connaître encore l'humiliation ou le mépris ? Quels sont les facteurs qui favorisent l'apprentissage ?

Si l'on tient compte du bassin de population de 20 ans et plus non diplômées, on constate que la participation de ces adultes à des activités de formation est très faible. Pour en connaître les raisons, l'Université du Québec à Rimouski, en collaboration avec trois organismes, a mené une recherche.

Le but était de donner la parole aux personnes les plus aptes à s'exprimer sur la formation des adultes peu scolarisés, les adultes eux-mêmes ainsi que les formateurs et les formatrices qui travaillent auprès d'eux. Les résultats de la recherche sont présentés, en alternance avec plusieurs témoignages.

Voir ressource
Ajouté: 
2012-08-02
Citation APA
Natalie Lavoie, Dominic Lapointe et Jean-Yves Levesque. Pourquoi les adultes peu alphabétisés hésitent-ils à suivre des formations? 2005. Web. 3 Dec. 2020 <http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma17/ma17g.pdf>
Natalie Lavoie, Dominic Lapointe & Jean-Yves Levesque (2005). Pourquoi les adultes peu alphabétisés hésitent-ils à suivre des formations?. Récupérer December 3, 2020, de http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma17/ma17g.pdf
© 2020 Bibliothèque de Copian