L'autogestion des patients requiert un niveau adéquat de littératie (2007)

Carnet du savoir – 19 juin 2007

L'autogestion des maladies chroniques permet aux patients de bénéficier de meilleurs résultats en matière de santé et réduit leur dépendance à l'égard du système de soins de santé, selon les auteurs. Toutefois, pour s'autogérer, ils doivent posséder un solide niveau de littératie en santé, ce qui n'est le cas que de peu de Canadiens.

Pour s'autogérer, les personnes atteintes de maladies chroniques ou de longue durée doivent pouvoir comprendre et évaluer l'information en matière de santé; planifier et modifier leurs habitudes de vie; prendre des décisions éclairées; et comprendre comment accéder aux soins au besoin. Or, selon l'Enquête sur la littératie et les compétences des adultes, plus de la moitié des Canadiens en âge de travailler n'ont pas un niveau de littératie en santé suffisant à cette fin. De plus, seulement un adulte sur huit de plus de 65 ans possède un tel niveau.

Alors que le renforcement du niveau de littératie en santé constitue un formidable défi, les données indiquent qu'il est possible de le relever, d'après les auteurs. La mise en place de conditions favorables à la réussite de l'autogestion passe d'abord par l'intervention des prestataires de soins de santé. Lors de leur formation, ils doivent apprendre à répondre efficacement aux besoins des patients avec un faible niveau de littératie en santé.

Voir ressource
Ajouté: 
2013-01-25
Citation APA
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA). L'autogestion des patients requiert un niveau adéquat de littératie 2007. Web. 20 Oct. 2020 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/carnet_savoir/autogestion_patients/autogestion_patients.pdf>
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA) (2007). L'autogestion des patients requiert un niveau adéquat de littératie. Récupérer October 20, 2020, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/carnet_savoir/autogestion_patients/autogestion_patients.pdf
© 2020 Bibliothèque de Copian