Une forte participation à des activités parascolaires contribue-t-elle ou nuit-elle au développement de l'enfant? (2010)

Sommaire

Cette étude utilise les données de l'Enquête nationale longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) pour examiner les taux de participation aux activités parascolaires des jeunes Canadiens âgés de six à 17 ans.

Les auteurs ont constaté que 86% des enfants et des jeunes s'adonnent à au moins une activité parascolaire. Dans l'ensemble, la participation semble bénéfique au développement des enfants et des jeunes, surtout sur le plan de la socialisation.

Chez les jeunes de 10 à 13 ans, la relation entre les notes obtenues au test de mathématiques standard et les activités parascolaires suggère que la participation accrue n'est liée que jusqu'à un certain point à de bons résultats. Cela dit, il n'y a pas de différence significative entre les notes obtenues à la suite de ce test par le groupe affichant la plus forte participation, et les jeunes ne participant à aucune activité.

Chez les jeunes de 14 à 17 ans, la participation à des activités hors de l'école semble plus liée à des effets positifs et à moins de conséquences négatives que la participation à des activités parascolaires à l'école, par-delà l'influence du statut socio-économique. Les effets positifs sont une meilleure image de soi et de meilleures notes de test, tandis que les effets négatifs sont une première consommation d'alcool ou de marijuana.

L'analyse a aussi montré que les filles sont plus nombreuses que les garçons à suivre des cours visant des activités autres que sportives et à adhérer à des clubs ou à des groupes communautaires; les jeunes enfants vivant en zone urbaine avec leurs deux parents affichent un taux supérieur de participation à des activités parascolaires; le taux de participation à des activités parascolaires augmente avec le revenu familial pour les enfants de six à 13 ans, mais pas pour celui des jeunes de 14 à 17 ans.

Enfin, dans les provinces de l'Ouest, les enfants de tous âges affichent de forts taux de participation à tous les types d'activités, tandis que dans l'Est du Canada, ils affichent de plus hauts taux de participation à des clubs ou à des groupes communautaires.

Voir ressource
Éditeurs: 
Ajouté: 
2013-03-06
Citation APA
Leanne C. Findlay, Dafna E. Kohen et Anne Guèvremont. Une forte participation à des activités parascolaires contribue-t-elle ou nuit-elle au développement de l'enfant? 2010. Web. 30 Nov. 2022 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/do_high_levels_extracurricular_summary_fr/do_high_levels_extracurricular_summary_fr.pdf>
Leanne C. Findlay, Dafna E. Kohen & Anne Guèvremont (2010). Une forte participation à des activités parascolaires contribue-t-elle ou nuit-elle au développement de l'enfant?. Récupérer November 30, 2022, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/do_high_levels_extracurricular_summary_fr/do_high_levels_extracurricular_summary_fr.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian