Alphabétisation des personnes immigrantes ? (2010)

Le Monde alphabétique, no 21, printemps 2010

Ce document est hébergé sur le serveur du Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF).

En réponse à l'augmentation d'immigrants au Québec, les groupes en alphabétisation populaire ont dû développer une expertise auprès des personnes peu alphabétisées de toutes origines. Cependant, l'auteur se demande s'ils ont les ressources suffisantes pour soutenir tous ceux qui ont besoin d'être accompagnés pour apprendre le français et s'intégrer à la société québécoise.

Le Québec choisit les personnes immigrantes en se référant, entre autres, à leur connaissance de la langue française. Pourtant, elles sont nombreuses à ne pas la maîtriser. C'était le cas dans les années 70 pour les réfugiés d'origine haïtienne. On avait décrété qu'ils maîtrisaient le français, appris à l'école en Haïti, alors que peu d'entre eux ont eu l'occasion de fréquenter l'école.

Un autre problème vécu par les groupes d'alphabétisation en milieu urbain concerne les femmes immigrantes. À leur arrivée, elles restent à la maison pour assurer une stabilité à la famille pendant que le mari travaille. Toutefois, quand les enfants commencent l'école et qu'elles veulent retourner travailler, le temps alloué est échu. Elles se retrouvent doublement exclues : socialement, parce qu'elles ne parlent pas assez la langue de leur pays d'adoption, et exclues de l'information, parce qu'elles ne lisent pas assez pour y avoir accès !

Voir ressource
Auteurs: 
Ajouté: 
2013-03-20
Citation APA
Luigi Spadari. Alphabétisation des personnes immigrantes ? 2010. Web. 26 Jan. 2021 <http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma21/ma21u.pdf>
Luigi Spadari (2010). Alphabétisation des personnes immigrantes ?. Récupérer January 26, 2021, de http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/mondealpha/ma21/ma21u.pdf
© 2021 Bibliothèque de Copian