Capables de lire, mais pas très bien (1993)

Les lecteurs de niveau 3

Ce rapport dérive de <i>l'Enquête sur les capacités de lecture et d'écriture utilisées quotidiennement</i> (ECLEUQ). Le but de cette enquête était d'élargir le cadre conceptuel de la politique d'alphabétisation des adultes. Comme suite à ce projet, une nouvelle catégorie de lecteurs adultes - niveau 3 - a été définie comme suit:

"Les Canadiens de ce niveau peuvent utiliser du matériel de lecture dans un certain nombre de situations, à condition que ce matériel soit clair et que les tâches à accomplir soient simples. Bien qu'en général ces personnes disent ne pas éprouver beaucoup de difficulté à lire, elles ont tendance à éviter les situations où elles doivent lire."

Il est important de bien comprendre cette catégorie, car il s'agit d'un nouveau concept en matière d'alphabétisation des adultes; de plus, l'enquête a révélé qu'un nombre considérable d'adultes soit environ 22% de la population adulte du Canada - se situent à ce niveau. Le présent rapport a pour but d'examiner en détail ce que nous avons appris au sujet des adultes ayant des capacités de lecture et d'écriture de niveau 3 et ce que ces données signifient en ce qui concerne la politique d'alphabétisation des adultes.

Le rapport débute par une brève explication de la façon dont les capacités de lecture ont été mesurées dans l'ECLEUQ; il traite ensuite à fond des aptitudes des lecteurs de niveau 3. Enfin, le rapport examine quelques-unes des caractéristiques sociales des personnes qui font partie de cette catégorie.

Voir ressource
Auteurs: 
Bailleurs de fonds: 
Ajouté: 
2005-01-26
Citation APA
Stan Jones. Capables de lire, mais pas très bien 1993. Web. 2 Dec. 2021 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/sna/caplire/caplire.pdf>
Stan Jones (1993). Capables de lire, mais pas très bien. Récupérer December 2, 2021, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/sna/caplire/caplire.pdf
© 2021 Bibliothèque de Copian