L'apprentissage global (1991)

Un contexte pour l'alphabétisation des adultes

Le principe consiste à intégrer des sujets d'intérêt particulier à l'apprentissage de la langue, soit la lecture, l'écriture et l'expression orale. Apprenants et formateurs apprennent ensemble et aussi les uns des autres. Le terme «méthode», que l'on emploie parfois, est impropre, car il s'agit d'abord d'un mode de pensée qui permet ensuite d'élaborer des méthodes susceptibles d'aider les apprenants. Certaines des idées fondamentales de l'apprentissage global ont une longue histoire et continuent d'évoluer au fur et à mesure que nous les appliquons, sans cesser de les évaluer.

L'apprentissage global s'articule autour du langage, de l'éducation et des personnes. Il ne constitue pas une solution miracle au «problème de l'analphabétisme». En revanche, il fournit une structure au sein de laquelle il est possible d'enchâsser les programmes d'alphabétisation des adultes, les situations d'apprentissage que nous souhaitons créer et le type de société que nous désirons bâtir.

Voir ressource
Bailleurs de fonds: 
Ajouté: 
2005-01-31
Citation APA
Mary Norton et Joyce White. L'apprentissage global 1991. Web. 28 May. 2022 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/sna/appglob/appglob.pdf>
Mary Norton & Joyce White (1991). L'apprentissage global. Récupérer May 28, 2022, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/sna/appglob/appglob.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian