Les travailleurs formés à l'étranger : Séduction et abandon (2003)

Pour alimenter la réflexion : Document no. 10

Récemment, les médias nous ont abreuvé de nouvelles ayant comme point commun les problèmes rencontrés par les immigrants en recherche d’emploi. On nous suggère que l’image du détenteur de doctorat conduisant un taxi ou nous accueillant au McDo du coin pourrait refléter la réalité. Pour certains observateurs, une telle situation est ironique lorsqu’on sait que, parallèlement à la situation vécue par ces nouveaux canadiens, de plus en plus d’entreprises et de secteurs économiques pourraient être aux prises avec des problèmes de pénuries de main-d’oeuvre.

D’aucuns ont qualifié les efforts du Canada à vouloir attirer les travailleurs qualifiés formés à l’étranger de séduction et abandon. On leur fait miroiter des emplois et une qualité de vie à l’image de la réputation du Canada à l’étranger et, une fois sur place, on les abandonne à leur sort. A la lumière de ce qui précède, il est juste de se demander si, d’une part, ces perceptions sont fondées et, d’autre part, quel rôle peuvent jouer les professionnels du développement de carrière afin de rectifier le tir, s’il y a lieu. Le document porte sur :

- la contribution de l'immigration a l'activité économique;
- les nouveaux canadiens sont sous-employés;
- les nouveaux canadiens sont surqualifiés;
- un défi pour le développement de carrière et de la main-d'oeuvre;
- des pistes d'intervention.

Voir ressource
Ajouté: 
2007-06-07
Citation APA
François Lamontagne. Les travailleurs formés à l'étranger : Séduction et abandon 2003. Web. 8 Aug. 2022 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cspc/abandon/03dec08.pdf>
François Lamontagne (2003). Les travailleurs formés à l'étranger : Séduction et abandon. Récupérer August 8, 2022, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cspc/abandon/03dec08.pdf
© 2022 Bibliothèque de Copian