L'effet de la littératie sur les gains des immigrants (2004)

Ce document examine l’influence de la littératie (capacités de lecture et d’écriture) sur les gains des immigrants. La mesure de la littératie permet d’examiner des questions liées à la discrimination et aux sources du faible rendement de l’éducation et de l’expérience acquises à l’étranger par les immigrants. Les auteurs constatent que la distribution de la littératie des travailleurs nés au Canada (mesurée en anglais ou en français) domine celle des travailleurs immigrants.

Toutefois, les immigrants et les personnes nées au Canada semblent obtenir le même rendement de leurs compétences en littératie. Cette constatation ne permet pas d’attribuer à la discrimination les écarts salariaux entre les immigrants et les natifs du Canada. Les lacunes des immigrants en littératie comptent pour environ la moitié du désavantage salarial des immigrants ayant fait des études universitaires par rapport aux travailleurs nés au Canada ayant fait les mêmes études. Par contre, le faible rendement de l’expérience acquise à l’étranger a une influence plus importante sur l’écart salarial et n’est pas lié aux écarts en matière de littératie. La faible littératie des immigrants explique donc une bonne partie des écarts salariaux entre les immigrants et les personnes nées au Canada, mais elle ne constitue pas l’explication principale.

Voir ressource
Bailleurs de fonds: 
Ajouté: 
2010-06-25
Citation APA
David A. Green, Ana Ferrer et W.Craig Riddell. L'effet de la littératie sur les gains des immigrants 2004. Web. 28 May. 2020 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/statscan/effet/effet.pdf>
David A. Green, Ana Ferrer & W.Craig Riddell (2004). L'effet de la littératie sur les gains des immigrants. Récupérer May 28, 2020, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/statscan/effet/effet.pdf
© 2020 Bibliothèque de Copian