L'intermittence en emploi peut-elle être une expérience formatrice? (2010)

Éducation et francophonie - Volume XXXVIII, numéro 1, printemps 2010

Cet article traite de l’expérience de formation de personnes en régime d’intermittence en emploi. L’auteure cherche à saisir si le changement répétitif d’emplois place ces personnes face à des situations de nouveauté propices à un apprentissage formateur. Cette question fait écho à une préoccupation qui concerne l’influence des conditions de la postmodernité sur l’identité professionnelle et les modes d’apprentissage. L’identité professionnelle est étudiée avec un cadre d’analyse multidisciplinaire qui permet de décrire les événements du parcours d’emploi et de formation ainsi que le processus de formation et l’acquisition de savoir. L’étude est effectuée dans une perspective exploratoire par étude de cas de professionnels, diplômés universitaires, en situation d’intermittence en emploi. Les résultats révèlent que des types d’engagement professionnel incitent plus que d’autres à vivre de la nouveauté. Mais, c’est l’observation de la temporalité longue qui permet véritablement d’estimer en quoi l’intermittence est génératrice d’une expérience formatrice.

Voir ressource
Auteurs: 
ISBN: 
1916-8659
Ajouté: 
2010-07-21
Citation APA
Brigitte Voyer. L'intermittence en emploi peut-elle être une expérience formatrice? 2010. Web. 28 Nov. 2021 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/acelf/ef_38_1_051/ef_38_1_051.pdf>
Brigitte Voyer (2010). L'intermittence en emploi peut-elle être une expérience formatrice?. Récupérer November 28, 2021, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/acelf/ef_38_1_051/ef_38_1_051.pdf
© 2021 Bibliothèque de Copian