De la pratique à l'enseignement d'un métier : l'obligation de formation universitaire comme événement marquant du parcours professionnel (2010)

Éducation et francophonie - Volume XXXVIII, numéro 1, printemps 2010

Les enseignants de la formation professionnelle au secondaire sont principalement recrutés dans différents domaines en raison de leur expérience d’un métier, sans nécessairement avoir les compétences ni la formation pour l’enseigner. Or, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec exige, depuis 2003, qu’ils obtiennent un baccalauréat en enseignement professionnel de 120 crédits. Le choix de bifurquer vers l’enseignement marque donc le retour en formation pour ces adultes. Ainsi, ils doivent faire face à l’obligation de formation universitaire tout en vivant une transition professionnelle importante entre la pratique et l’enseignement de leur métier. Dans ce contexte, ils sont en parfaite rupture avec le cursus suivi par le personnel enseignant à la formation générale des jeunes, qui arrive dans l’enseignement de manière linéaire après avoir obtenu un baccalauréat. Contrairement à ces enseignants, ceux de la formation professionnelle au secondaire s’engagent dans un processus de développement professionnel aux étapes enchevêtrées dont l’expérience de métier constitue le socle. Cet article propose d’examiner, selon une perspective macrosociologique, quelques éléments structurant le parcours de ces enseignants.

Voir ressource
ISBN: 
1916-8659
Ajouté: 
2010-07-21
Citation APA
Frédéric Deschenaux et Chantal Roussel. De la pratique à l'enseignement d'un métier : l'obligation de formation universitaire comme événement marquant du parcours professionnel 2010. Web. 27 Nov. 2021 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/acelf/ef_38_1_092/ef_38_1_092.pdf>
Frédéric Deschenaux & Chantal Roussel (2010). De la pratique à l'enseignement d'un métier : l'obligation de formation universitaire comme événement marquant du parcours professionnel. Récupérer November 27, 2021, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/acelf/ef_38_1_092/ef_38_1_092.pdf
© 2021 Bibliothèque de Copian