L'écart éducatif entre les zones rurales et urbaines (2006)

Carnet du savoir - 1er mars 2006

Les élèves des régions rurales du Canada prennent du retard par rapport à ceux des régions urbaines. Les taux de décrochage du secondaire sont plus élevés dans le milieu rural : le taux de décrochage rural était presque deux fois plus élevé que le taux urbain pendant l’année 2004-2005.

Le rendement scolaire est également moins élevé dans les zones rurales. Dans l’évaluation de 2003 du Programme international de suivi des acquis (PISA), les élèves urbains ont obtenu de meilleurs résultats que les élèves ruraux en mathématiques, en lecture et en sciences. Ces différences de rendement entre les milieux ruraux et urbains persistent dans toutes les provinces.

Les données disponibles laissent à croire que deux facteurs différents se combinent pour décourager les élèves ruraux de pousser leur scolarisation : les conditions scolaires et les conditions économiques. Des solutions sont proposées pour améliorer ces conditions. Par exemple, les écoles rurales devront revoir leurs stratégies de recrutement et de rétention du personnel enseignant. Aussi, afin d’atténuer les effets de l’économie défavorable dans leurs communautés, ces écoles doivent déployer des efforts pour démontrer la valeur à long terme de l’éducation. Les gouvernements ont également un rôle à jouer dans l’amélioration des résultats pour les élèves ruraux.

Voir ressource
Ajouté: 
2011-05-27
Citation APA
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA). L'écart éducatif entre les zones rurales et urbaines 2006. Web. 2 Jun. 2020 <http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/ecart_ed_rurales_urbaines/ecart_ed_rurales_urbaines.pdf>
Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA) (2006). L'écart éducatif entre les zones rurales et urbaines. Récupérer June 2, 2020, de http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/cca/ecart_ed_rurales_urbaines/ecart_ed_rurales_urbaines.pdf
© 2020 Bibliothèque de Copian