Récits policiers : Travailler auprès des gens ayant un faible niveau d'alphabétisation (2009)

Ce document publié par l’Association canadienne des chefs de police (ACCP) a été financé par Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC). Les policiers font des réflexions sur l’impact de la sous-scolarisation parmi les gens du public.

Les officiers de police partagent leurs inquiétudes reliées au fait que certaines personnes ne comprennent pas ce qui se passent dans le système judiciaire. Ils discutent des indices révélateurs quand le faible niveau d’alphabétisme est un problème pour quelqu’un, comme le langage corporel.

Ils parlent également des changements qu’ils voudraient voir, comme la simplification des documents juridiques. Ils aimeraient aussi que les agents soient plus sensibilisés envers la relation entre le faible niveau d’alphabétisation et la criminalité.

Voir ressource
Ajouté: 
2011-07-22
Citation APA
Association canadienne des chefs de police. Récits policiers : Travailler auprès des gens ayant un faible niveau d'alphabétisation 2009. Web. 28 Nov. 2020 <http://www.bdaa.ca/biblio/apprenti/policiers/recits/recits.pdf>
Association canadienne des chefs de police (2009). Récits policiers : Travailler auprès des gens ayant un faible niveau d'alphabétisation. Récupérer November 28, 2020, de http://www.bdaa.ca/biblio/apprenti/policiers/recits/recits.pdf
© 2020 Bibliothèque de Copian